RAPPEL – ENQUÊTE PARTICIPATIVE 2024

Logo EP24

Le week end des 6 et 7 avril dernier, dans la foulée du « Synode 2021-2023 : pour une Église synodale », Synode sur la synodalité, l’Équipe paroissiale francophone de Notre-Dame de Laeken a pris l’initiative de lancer une enquête participative dont :

  • le premier objectif est de donner à l’Équipe paroissiale l’opportunité de mieux vous connaître et de partager avec elle vos joies, vos opinions, vos besoins ou vos désirs ;
  • le second objectif est d’encourager les fidèles qui souhaiteraient assumer leur responsabilité de baptisé et mettre leurs dons au service du bien de tous à se manifester.

Prenez le temps de lire attentivement et de remplir très librement le questionnaire. 

Attention, cette enquête sera clôturée le 31 mai 2024 !

Pour en savoir plus cliquez sur ce lien : Enquête participative 2024

Dimanche Plus avril 2024

Le Dimanche Plus du mois d’avril est disponible.

lien vers le fichier PDF : Dimanche_Plus_04_2024

ÉQUIPE PAROISSIALE FRANCOPHONE DE NOTRE-DAME DE LAEKEN

ENQUÊTE PARTICIPATIVE 2024

Logo EP24

INTRODUCTION

Comme vous le savez peut-être, la mission d’une paroisse est d’offrir localement tout ce qui est indispensable pour naître et évoluer dans la foi chrétienne. En d’autres termes, mener à bien les trois grandes tâches confiées par le Christ à son Église :

  • annoncer la Parole et faire grandir la foi de tous par les homélies, la prédication, la catéchèse, le catéchuménat, la préparation aux sacrements, la formation chrétienne, le soutien spirituel.
  • célébrer la foi par le rassemblement dominical – la paroisse étant le lieu privilégié de la célébration du Jour du Seigneur, par la célébration des sacrements, la vie de prière.
  • témoigner d’un Dieu qui est communion par la vie fraternelle, le souci des malades, l’entraide et la solidarité, le partage avec les pauvres d’ici et d’ailleurs, la communication et l’information, la communion avec l’Église plus large et l’envoi de tous comme témoins de l’Évangile au cœur du monde.

De par le baptême, dans l’Église tous participent à la mission du Christ, prêtre, prophète et roi. Tous, nous sommes coresponsables de la fidélité de l’Église à sa mission.

En conséquence, la vitalité de la paroisse est confiée à tous les baptisés. Chacun, pour sa part, est habilité par l’Esprit à apporter son concours à l’édification du Corps du Christ. De plus en plus, les paroisses doivent pouvoir compter sur la collaboration de chrétiens qui ne veulent pas se limiter à en être les bénéficiaires passifs. Par leur présence active, les services qu’ils assument, leur prière, leur réflexion, ils sont véritablement ces pierres vivantes de l’Église dont parle l’Écriture (1 Pi 2,5).

ENQUÊTE PARTICIPATIVE 2024

Dans la foulée du « Synode 2021-2023 : pour une Église synodale », Synode sur la synodalité, expérience unique dans laquelle s’est lancée l’Église universelle, l’Équipe paroissiale* francophone de Notre-Dame de Laeken a pris l’initiative de réaliser une enquête participative dont :

  • le premier objectif est de donner à l’Équipe paroissiale l’opportunité de mieux vous connaître et de partager avec elle vos joies, vos opinions, vos besoins ou vos désirs. Elle sera ainsi en mesure de répondre au mieux à vos attentes et favoriser la vie chrétienne de chacun.
  • le second objectif est d’encourager les fidèles qui souhaiteraient assumer leur responsabilité de baptisé et mettre leurs dons au service du bien de tous à se manifester.

L’Équipe paroissiale vous demande de prendre le temps de lire attentivement et de remplir très librement ce questionnaire qu’elle a souhaité le plus complet pour faire écho aux attentes du plus grand nombre.

La synthèse des réponses vous sera présentée dans le Dimanche Plus du mois de septembre prochain et lors de la rentrée pastorale.

Ce questionnaire est constitué de deux parties.

Une version papier du questionnaire est disponible à l’entrée de l’église. Certaines questions peuvent vous inspirer de longues réponses, n’hésitez pas à ajouter des feuilles de papier libre et y inscrire le numéro de la question. Vous pouvez déposer le questionnaire dans l’urne placée à l’entrée de l’église, lors des messes dominicales, ou le donner à l’une des personnes responsables.

Une version digitale de ce questionnaire est disponible à la page suivante : https://notredamedelaeken.be/paroisse/enquete-participative-2024/
vous pouvez également y accéder en flashant les codes QR repris ci-dessous.

Première partie Deuxième partie

Code QR Enquête participative 2024 Partie 1
Code QR Enquête participative 2024 Partie 1

Code QR Enquête participative 2024 Partie 2
Code QR Enquête participative 2024 Partie 2

Si vous choisissez d’utiliser la version digitale, ne remplissez pas le questionnaire papier et passez-le à quelqu’un d’autre !

Par avance, l’Équipe paroissiale vous remercie chaleureusement pour vos réponses. Grâce à cela, elle pourra prendre en considération vos attentes et propositions. Le bilan de ce questionnaire lui permettra de construire un projet paroissial cohérent, innovant, en accord avec les diversités des fidèles.

DATE LIMITE DU RETOUR DU QUESTIONNAIRE LE 31 MAI 2024

* L’Équipe Paroissiale réunit des chrétiens, issus de la paroisse, appelés à collaborer avec les pasteurs (prêtres) de notre paroisse. Elle porte avec eux le soin, le souci pastoral de cette dernière. Elle a pour tâche :

  • de coordonner l’ensemble de la vie paroissiale,
  • de mettre en œuvre et de favoriser tout ce qui est nécessaire pour que la paroisse soit fidèle à sa mission et signe du Royaume,
  • d’évaluer l’ensemble de l’animation pastorale de la paroisse,
  • de discerner dans l’Esprit ce qui lui parvient comme appels et comme suggestions,
  • de prendre les décisions pastorales qui s’imposent pour le bien de l’ensemble en communion avec l’Église plus large.

Pas plus que les prêtres, l’EP n’est celle qui fait tout ni qui est responsable de tout. Mais avec les prêtres, elle veille à ce que tout soit fait et elle est responsable du tout.

DIMANCHE DE LA DIVINE MISÉRICORDE

Fêté le premier dimanche après Pâques

Le dimanche après Pâques est le Dimanche de la Miséricorde. C’est Saint Jean Paul II qui institua cette fête en 2000 le jour de la canonisation de Sainte Faustine. Le Christ lui avait dit « La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles, je désire qu’elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques ».

Qu’est-ce que la miséricorde ?

La miséricorde est une attitude caractéristique de Dieu qui peut le définir tout entier : comme le disait Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, « Il n’est qu’amour et miséricorde ». La miséricorde est révélatrice du soin dont le Père entoure ses enfants : Dieu écoute avec attention ce qui monte du cœur de l’homme ce qui provoque en Lui une attention quasi-maternelle. L’homme peut alors accepter de voir la misère, la pauvreté, l’étroitesse de sa vie.

Face à nos difficultés à aimer et à pardonner, Dieu lui-même vient combler nos manques et restaurer notre humanité pour nous orienter vers une vie plus donnée. Si la miséricorde ne se réduit pas au pardon, elle conduit de manière privilégiée au sacrement de la réconciliation. En effet, c’est le lieu où l’on peut faire avec certitude l’expérience de cette action amoureuse de Dieu qui vient guérir le cœur de l’homme blessé par le mal qu’il est capable de commettre.

AGENDA – AVRIL 2024

Mardi 2 avrilRéunion du groupe biblique à 19H00 à la Cure au square Cardinal Cardijn n°6 à 1020 Bruxelles.

Mercredi 3 avril – Mercredi dans l’Octave de Pâques : Adoration eucharistique à 17h00 et messe à 17h30.

Vendredi 5 avril – Vendredi dans l’Octave de Pâques : Adoration eucharistique à 17h00
et messe à 17h30.

WE des 6 & 7 avril
2e Dimanche de Pâques ou de la Divine Miséricorde
: Samedi messe à 17h00. Dimanche prière du Chapelet à 10h40 et messe à 11h15.

Mercredi 10 avril & vendredi 12 avril : Adoration eucharistique à 17h00 et messe à 17h30.

WE des 13 & 14 avril
3e Dimanche de Pâques
: Samedi messe à 17h00. Dimanche prière du Chapelet à 10h40 et messe à 11h15.

Mercredi 17 avril & vendredi 19 avril : Adoration eucharistique à 17h00 et messe à 17h30.

WE des 20 & 21 avril
4e Dimanche de Pâques
: Samedi messe à 17h00. Dimanche prière du Chapelet à 10h40 et messe à 11h15.

Mercredi 24 avril & vendredi 26 avril : Adoration eucharistique à 17h00 et messe à 17h30.

WE des 27 & 28 avril
5e Dimanche de Pâques
: Samedi messe à 17h00. Dimanche prière du Chapelet à 10h40 et messe à 11h15.

Mercredi 1er mai : Adoration eucharistique à 17h00 et messe à 17h30.

Vendredi 3 mai – Saint Philippe et Saint Jacques, apôtres  : Adoration eucharistique à 17h00 et messe à 17h30.

WE des 4 & 5 mai
6e Dimanche de Pâques
: Samedi messe à 17h00. Dimanche prière du Chapelet à 10h40 et messe à 11h15.

Mardi 7 maiRéunion du groupe biblique à 19H00 à la Cure au square Cardinal Cardijn n°6 à 1020 Bruxelles.

 

PÈLERINAGE EN UNITÉ PASTORALE SAMEDI 4 MAI 2024

À LA BASILIQUE DE NOTRE-DAME DE MONTAIGU
et « SUR LES PAS DU PÈRE DAMIEN » À LOUVAIN ET TREMELO

Les feuillets d’information sont disponible à l’entrée de l’église

 

 

HORAIRES DE LA SEMAINE SAINTE 2024

Horaires semaine sainte 2024 PDF

 SAMEDI 23 MARS – DIMANCHE DES RAMEAUX

  • MESSE À 17H00

DIMANCHE 24 MARS – DIMANCHE DES RAMEAUX

  • MESSE À 11H15

MERCREDI 27 MARS – MERCREDI DANS LA SEMAINE SAINTE

  • ADORATION DU ST SACREMENT À 17H00
  • MESSE À 17H30

JEUDI 28 MARS – JEUDI SAINT

  • MESSE DU SOIR EN MÉMOIRE DE LA CÈNE À 19H30

VENDREDI 29 MARS – VENDREDI SAINT

  • CHEMIN DE CROIX À 15H00
  • CÉLÉBRATION DE LA PASSION À 19H30 (vous pouvez apporter une fleur blanche ou jaune à déposer lors de la vénération de la Croix)

SAMEDI 30 MARS – SAMEDI SAINT

  • VIGILE PASCALE DANS LA NUIT SAINTE À 20H30

DIMANCHE 31 MARS – DIMANCHE DE PÂQUES – LA RÉSURRECTION DU SEIGNEUR

  • MESSE DE PÂQUES À 11H15

 

Version PDF : Horaires_NDL_Semaine_Sainte_2024

Dimanche Plus mars 2024

Image Dimanche Plus Mars 2024

Le Dimanche Plus du mois de mars est disponible.

lien vers le fichier PDF :   Dimanche_Plus_03_2024

CONNAISSEZ-VOUS
VRAIMENT NOTRE ÉGLISE ?

XII. SAINT SERVAIS

Statue du porche de l'église Notre-Dame de Laeken - Saint Servais
Statue du porche de l’église Notre-Dame de Laeken – Saint Servais

Nous avions commencé cette petite chronique sur les saints du parvis il y a un an à peu près, nous la clôturons aujourd’hui avec un saint qui aurait dû être traité en tout premier lieu en raison de ses activité évangélisatrices et du siècle où il vécut, mais le hasard de la disposition de notre architecte ayant fait qu’il  ait obtenu la place la plus à droite, celle qui regarde la rangée de maisons de l’avenue du Parc Royal, nous nous voyons donc obligé de la traiter en dernier. Last but not least comme le disent nos amis d’Outre-Manche, voici donc la vie de saint Servais.

Nous aurions dû parler de lui en premier dans cette chronique disais-je car il est le tout premier dont on a la certitude qu’il proclama l’évangile dans nos régions.

Servais est né en l’an 300  à Penestria en Arménie.

L’Empire Romain devient chrétien en 316 et le monde change.

Comme beaucoup d’autres, ce jeune prêtre à la fièvre missionnaire et il veut aller annoncer l’Évangile aux païens. Quoi de mieux que nos régions!

La Belgique actuelle n’est pas grand-chose à l’époque! Nous sommes à la limite nord de l’Empire Romain. Il n’y a que deux villes qui ont été fondées par les romains: Tournai et Tongres et probablement que l’on peut davantage parler de gros villages que de villes. Tout le reste est composé de forêts, de campagnes où vivent les descendants des tribus d’anciens belges qui ont toutes été exterminées ou éliminées par les armées conquérantes de Jules César quelques 300 années plus tôt. Peuple barbare et inculte qui vénère des dieux germaniques étranges et rend aussi un culte aux arbres et aux sources, nos ancêtres de l’époque se romanisent peu à peu, même si la civilisation romaine ne parvient pas vraiment à gagner le cœur de ces populations encore très frustes.

C’est donc tout naturellement que le brave Servais va aller s’établir à Tongres, la seule ville digne de ce nom dans nos contrées. Il a l’avantage d’avoir le pouvoir de son côté puisque l’Empire favorise le christianisme depuis la conversion de l’empereur Constantin en 314. Pour le reste, tout est à faire ! Servais va s’atteler à la tâche, annonçant pour la première fois Jésus Christ, ce Dieu de Palestine, aux descendants des Nerviens, des Éburons et des Atrébates. On ne sait pas très bien qui l’a ordonné évêque, mais Grégoire de Tours dans son Histoire des Gaules et le biographe de Saint Martin, Sulpice Sévère, le mentionnent dans leurs écrits.

Si l’Église se répand, il ne faut néanmoins pas croire que cette Église est sans conflits ou déchirements. La liberté à peine trouvée, voilà qu’un certain Arius, prêtre d’Alexandrie affirme que le Christ n’est pas Dieu mais une simple créature humaine. L’hérésie se propage tellement que Constantin convoque un concile à Nicée en l’an 325 qui rédigera le credo que nous récitons encore le dimanche, stipulant que ‘Jésus est Dieu né de Dieu, lumière né de la lumière et consubstantiel au Père’. Les documents sont une chose, la réalité est malheureusement parfois toute autre. L’arianisme, tel en cancer, continue à se répandre, même dans les régions les plus reculées du nord de la Gaule.

Le pouvoir impérial prend le parti de l’un puis de l’autre. De grands champions de l’orthodoxie sont punis et bannis. St Athanase d’Alexandrie se voit ainsi déporté à Trèves, une des grandes villes de l’Empire. Servais a toujours été partisan de la Trinité et du Concile de Nicée. Pas question d’adhérer aux idées d’Arius! Tongres n’est pas loin de Trèves. Il va visiter Athanase et sympathiser avec lui.

Mais cela ne suffit pas. Nous le retrouvons à deux conciles celui de Sardique en 343 où il défend la divinité de Jésus et Athanase qui la défend si vigoureusement au point d’avoir été banni 5 fois de son siège et celui de Rimini en 359 où il défend la Trinité. Quel genre d’homme était-il? Nous le savons par un commentaire de Sulpice Sévère, celui qui écrira la biographie de st Martin qui vit à la même époque et qui nous le décrit comme ‘un homme tenace, courageux, obstiné même, mais juste et droit’. Nos régions ont donc bénéficié d’une grande figure qui savait très bien ce qu’elle voulait et n’hésitait pas à persévérer jusqu’au bout pour l’obtenir.

Il y a pourtant un autre danger à l’époque: ce sont les Barbares et plus particulièrement Attila et ses redoutables Huns. Voyant la faiblesse de l’Empire Romain et avides de richesses et de pillages, ces hordes sauvages et cruelles envahissent la Gaule, tuant et détruisant tout sur leur passage. La légende raconte que Servais a une vision de ce qui va arriver. Le grand Saint Pierre sur la tombe duquel il est allé prier à Rome lui dit qu’il doit retourner préparer sa sépulture mais qu’il ne verra pas l’invasion inéluctable. Le chroniqueur ajoute ici que l’évêque Aravatius (synonyme de Servais) était un homme d’une grande sainteté, adonné aux jeûne et aux prières qu’il ponctuait de ses larmes.

Tongres étant trop modeste que pour résister à un assaut de l’ennemi, Servais se réfugie à Maastricht le long de la Meuse et c’est là qu’il meurt le 13 mai de l’an 384 à l’âge très avancé pour l’époque de 84 ans. Son corps repose dans une très belle basilique où le pape Jean-Paul II est d’ailleurs allé se recueillir lors de sa mémorable visite de 1985 et où se trouve un magnifique trésor avec une chasse reliquaire et un buste du saint en argent. Plus modestement, le sculpteur de la statue de notre saint à Laeken le représente avec la basilique de Maastricht sous son pieds gauche et foulant l’hydre du paganisme ou de l’arianisme du pied droit. Tenant de sa main gauche des clés en main, clés qui symbolisent l’entrée de la Porte du Ciel qu’il ouvre aux Belges mais aussi clés que lui aurait remis Saint Pierre en songe lorsqu’il lui prédit sa propre mort.

Saint Servais est un saint très populaire, 19 paroisses sont sous son patronage. Songeons par exemple aux paroisses de Schaerbeek et de Grimbergen.

De nombreuses localités portent son nom. C’est aussi le dernier des saints de glace, ces trois saints du mois de mai qui peuvent parfois signifier un retour du froid et de l’hiver au beau milieu du printemps.

Et voici qui termine cette petite chronique sur les saints de notre parvis.

Les époques ont changé mais la foi est toujours la même. Puisse l’exemple et l’intercession des saints évangélisateurs de nos contrées nous aider à rester chrétien au 21ème siècle et digne des sacrifices et de la vie de ceux qui ont tout sacrifié pour que nous soyons aujourd’hui disciples de Jésus.

P MOHAN SAWHNEY
prémontré de Grimbergen – vicaire  

Durant le temps de Carême, les prêtres seront disponibles pour les confessions avant et après les messes : du samedi, du dimanche, du mercredi et du vendredi.

AGENDA DE MARS

WE des 2 & 3 mars
3e Dimanche de Carême
 :
Samedi messe à 17h00.

Dimanche prière du Chapelet à 10h40
et messe à 11h15.

Mardi 5 mars :

Réunion du groupe biblique à 19H00
à la Cure au square Cardinal Cardijn n°6 à 1020 Bruxelles.

Mercredi 6 & vendredi 8 mars :
Adoration eucharistique à 17h00
et messe à 17h30.

WE des 9 & 10 mars
4e Dimanche de Carême
 :
Samedi messe à 17h00.

Dimanche prière du Chapelet à 10h40
et messe à 11h15.

Mercredi 13 & vendredi 15mars :
Adoration eucharistique à 17h00
et messe à 17h30.

WE des 16 & 17 mars
5e Dimanche de Carême
 :
Samedi messe à 17h00.

Dimanche prière du Chapelet à 10h40
et messe à 11h15.

Mercredi 20 et vendredi 22 février :
Adoration eucharistique à 17h00
et messe à 17h30.

WE des 23 & 24 mars
Dimanche des Rameaux
et de la Passion du Seigneur
 :
Samedi messe à 17h00.
Dimanche prière du Chapelet à 10h40
et messe à 11h15.

Mercredi 27 mars
Mercredi dans la Semaine Sainte
 :
Adoration eucharistique à 17h00
et messe à 17h30.

Jeudi 28 mars – Jeudi Saint :
Messe à 19h30.

Vendredi 29 mars – Vendredi Saint :
Chemin de Croix à 15h00,
Office de la Passion à 19h30.

Il n’y aura d’adoration eucharistique à 17h00 et pas de messe à 17h30 !

Samedi 30 mars – Samedi Saint :
Messe à 20h30.
Il n’y aura pas de messe à 17h00 !

Dimanche 31 mars
Dimanche de Pâques
 :
Prière du Chapelet à 10h40

et messe à 11h15.

Mardi 2 avril :

Réunion du groupe biblique à 19H00
à la Cure au square Cardinal Cardijn n°6 à 1020 Bruxelles.

Mercredi 3 et vendredi 5 avril :
Adoration eucharistique à 17h00
et messe à 17h30.

WE des 6 & 7 avril
2e Dimanche de Pâques
ou de la Divine Miséricorde
 :
Samedi messe à 17h00.

Dimanche prière du Chapelet à 10h40
et messe à 11h15.

CELEBRATION DE RECONCILIATION (CONFESSIONS)
le lundi 25 mars à 19h00
à l’église des Saints-Anges –
rue du Gaz, 61 à 1020 Bruxelles

La Crypte Royale de Laeken sera ouverte le mardi 20 février 2024 à partir de 12h30 jusqu’à 14h

Crypte Royale à Notre Dame de Laeken

La Crypte Royale sera accessible au public en visite libre le mardi 20 février 2024 à partir de la fin de l’Eucharistie vers 12h30 jusqu’à 14h00 dans notre église Notre-Dame de Laeken.

Bienvenue à tous ! 

La Crypte Royale se trouve au sous-sol de l’église Notre-Dame de Laeken au nord de Bruxelles. Elle est accessible par un double escalier situé à l’extrémité de l’église.

Nichée dans une chapelle octogonale, en arrière de l’abside de l’église, elle abrite les sépultures de tous les monarques belges ainsi que des membres proches de la famille royale décédés depuis 1834.

Les tombes sont disposés en un cercle autour du sarcophage de Léopold Ier et de son épouse, occupant le centre de la crypte et surmontés d’une couronne.

Vous pourrez découvrir les tombeaux de tous les rois, y compris Léopold Ier, Léopold II, et Albert Ier, qui a régné pendant la Première Guerre mondiale et est surnommé le « roi-chevalier ». Il est décédé en 1934, victime d’un accident d’alpinisme sur les falaises de Marche-les-Dames, dans la vallée de la Meuse belge. Également présent est Léopold III, qui a vécu la Seconde Guerre mondiale et dont le retour de captivité en Allemagne a suscité une controverse importante, le contraignant à abdiquer en faveur de son fils aîné, Baudouin Ier. Ce dernier a régné jusqu’à sa mort en 1993.

La dernière personne à avoir été inhumée dans la crypte royale est la reine Fabiola, en 2014.

Cependant, la crypte renferme également les sépultures d’autres membres de la famille royale, dont des princes, des princesses et des reines. Parmi eux se trouve la reine Astrid, une princesse suédoise, épouse de Léopold III. Elle était très aimée des Belges mais a tragiquement perdu la vie dans un accident de voiture en 1936.


* Vous trouverez les horaires et heures d’ouverture de la Crypte Royale pour toute l’année 2024 ici : Horaire Crypte Royale

L’accès

Photo : La Monarchie belge

https://www.monarchie.be

* Vous trouverez les horaires pour toute l’année 2023 ici Horaire Crypte Royale

Messe en mémoire des membres défunts de la Famille Royale belge mardi 20 février 2024 à l’église Notre-Dame de Laeken

Messe pour les défunts de la famille royale belge en l’église Notre-Dame de Laeken

Photo : © Belgische Monarchie / Monarchie belge / Belgian Monarchy, Palais royal